Détails

Championnat de France FFSA GT

Manche 7 : Paul Ricard (24 & 25 octobre 2015) – Finale

Clap de fin sur une nouvelle victoire !

La dernière manche du championnat de France GT aura tenu toute ses promesses en maintenant le suspense sur le nom des pilotes titrés jusqu’à l’ultime course. Débutant sur une superbe victoire de Morgan Moullin-Traffort et ses équipiers, offrant du même coup le titre par équipe au team AKKA-ASP, le week-end se poursuivait sous des cieux moins cléments. Revenu à cinq points des leaders du championnat pour le titre pilotes, l’équipage de la # 20 voyait ses espoirs de sacre s’envoler avant la fin du premier tour de la seconde et ultime course après un carambolage impliquant plusieurs voitures. Une reddition forcée, sans se battre, mais qui n’efface pas une saison de haut vol disputée sur un rythme effréné avec trois victoires au compteur.

20151024182348-cdd54b2e

En rejoignant la piste du circuit Paul Ricard pour la finale du championnat de France GT, Morgan Moullin-Traffort, Jean-Luc Beaubelique et Rino Mastronardi, remplaçant une nouvelle fois l’infortuné Philippe Giauque (condamné au rôle de spectateur depuis son accident de Magny-Cours), comptaient 26 points de retard sur les leaders. Un retard conséquent en sachant d’autant plus qu’après la victoire sur le circuit de Navarra, la #20 serait pénalisée de 20 secondes lors de son ravitaillement en course.

Mais pour Morgan, rien n’est jamais terminé avant de voir le damier, alors, tous les espoirs restent permis. Le couteau entre les dents, à l’heure des qualifications chacun retient son souffle.

« Rino a une nouvelle fois joué son rôle à la perfection en signant la pole de sa séance de qualifications. Pour Jean-Luc, les choses furent un peu plus compliquées mais au final, nous héritons de la 3ème position sur la grille de la première course.
Pour la deuxième séance, j’attaque dès le premier tour mais malheureusement, j’emporte un lourd cône noir disposé en bord de piste qui m’arrache la lame avant sur 60 cm. Evidemment, sur le secteur de piste où l’appui est indispensable, je perds beaucoup de temps. Même si je parviens à être le plus rapide sur les autres secteurs, celui nécessitant de l’appui m’est fatal. Dommage, car une pole était envisageable. Au final, nous partirons 9ème sur la seconde course… »

20151024182548-495cb825 20151025160009-7804b47c 20151025160233-44ab10ea

La première course débute sous les meilleurs auspices, les tours s’enchainent avec précision et avec une régularité de métronome. Rino Mastronardi puis Jean-Luc Beaubelique ne se laissent pas impressionner par la concurrence et assurent avec maestria.

« Jean-Luc et Rino ont fait du super boulot sur cette course. Tout a été très bien géré y compris la relance après le safety-car, ce qui n’est jamais très simple. Lorsque j’ai enchainé sur mon relais, une grosse partie du travail avait été faite et j’ai terminé sur de bons chronos. Nous gagnons malgré les 20 secondes de pénalité, cela n’était pas arrivé cette saison. Cette victoire nous permet alors d’envisager le dernier affrontement sous un autre angle. Nous n’étions plus alors qu’à cinq points du leader, autant dire que tout redevenait possible. Malheureusement, tout ne s’est pas passé comme prévu. »

20151024182409-ecdb6feaEn attendant, cette victoire permet au team AKKA-ASP de décrocher le Trophée Team. Une belle récompense pour Jérôme Policand et toute l’équipe.

Le lendemain, la saison va prendre fin de manière prématurée, avant même qu’un seul tour ne soit bouclé, version douche froide…

 » Dès le départ, depuis la 9ème place sur la grille, je n’ai pas ressenti les choses de façon sereine. Je trouvais le départ globalement brouillon. A la sortie du deuxième virage, quelqu’un a touché un marqueur et celui-ci a été projeté sur moi. Il y avait déjà un certain cafouillage. Puis, juste le temps de regarder les températures sur mon tableau de bord et je relève les yeux pour voir Soheil (Ayari) en plein milieu de piste, qui lui-même s’était fait chahuter, je ne peux l’éviter et je le percute. La voiture n’est plus en mesure de repartir et l’aventure s’arrête là… pour lui et pour moi. Il ne s’agissait pas d’une manœuvre suicidaire de ma part, j’ai une part de responsabilité dans ce qui est arrivé, c’est un fait, mais j’ai été pris dans ce tumulte avec des voitures en perdition de tous les côtés. C’est rageant de ne pas avoir pu essayer de gagner le titre. Il n’y avait aucune certitude quant à notre succès, mais au moins, nous aurions la satisfaction d’avoir essayé. »

20151025160237-f3dabe1c« Nous n’avons pas fait une saison régulière en terme de résultats. Nous avons alterné d’excellentes performances et des résultats en demi-teinte. Ce dernier week-end est un peu à l’image de notre saison. Le pire peut succéder au meilleur. Nous n’avons pas perdu le championnat dimanche après-midi mais nous avons cumulé des erreurs au fil des meetings, des erreurs qui nous coutent cher à l’heure du bilan.

Nous nous consolons avec le titre par équipe qui vient récompenser le travail de tous et auquel tout le monde a contribué. C’est un beau titre, il souligne la solidité de l’équipe et sa grande fiabilité. Un grand merci à Jérôme et au team, sans oublier mes équipiers qui se sont tous montrés formidables.
A présent, il faut songer à l’avenir et réfléchir sereinement à la saison 2016. Mais il est encore un peu tôt pour annoncer quoi que ce soit… »

20151024182543-b695fa26 20151024182607-7c7c9560

Infos

http://www.morganmoullintraffort.com/iw-courses/champion-de-france-gt-finale-clap-de-fin-sur-une-nouvelle-victoire/

Champion de France GT - Finale - Clap de fin sur une nouvelle victoire !

Championnat de France FFSA GT Manche 7 : Paul Ricard (24 & 25 octobre 2015) - Finale Clap de fin ...

Voir